Saint-Jean-Baptiste 'pataphysique

Vous en avez peut-être déjà entendu parler, mais se prépare ces jours-ci rien de moins qu'une Saint-Jean-Baptiste 'pataphysique. Qu'est-ce à dire? À tous ceux qui ne voient dans la Saint-Jean qu'une occasion de se saoûler la gueule en criant "Vive le Québec libre" en écoutant du vieux Paul Piché, et bien détrompez-vous. La Saint-Jean-Baptiste est une fête millénaire, puisant ses origines dans les cultes agraires du solstice d'été, qui ont été christianisées par la suite, avant d'être politisée au Canada français à l'époque des Patriotes, alors qu'elle était proclamée fête nationale des Canadiens français en 1834.

Je propose, pour ma part, de réactualiser les racines vives (et parfois violentes) de cette tradition qui a évolué, notamment depuis les années '70, vers un ludisme éludant souvent toute symbolique profonde et parlante. Puisant aux sources combinées de mes recherches historiques et 'pataphysiques, j'entends donc proposer une analyse et une rénovation de cette fête qui est aussi, et surtout, un moment réflexif fort pour la nation québécoise (puisque je clame haut et fort l'existence de cette dernière).

Topo historique, lectures de textes et poèmes, projections vidéo, tranformation en direct, le programme de la soirée joindra les efforts et délires divers non seulement de moi-même, mais aussi de camarades oeuvrant au sein du collectif Les Décapantes en Diable, qui se sont déjà produits lors d'événements semblables au cours des dernières années.

Où? à la Casa Obscura, 4381, rue Papineau (coin Mont-Royal, ou Marianne, je ne sais plus trop)

Quand? vendredi le 23 juin, dès 21h

Castor Conard

saint-jean face saint-jean dos